Myopie : les bonnes habitudes à prendre pour retarder les troubles chez les enfants

myopie

Passer du plus de temps dehors et moins enfermé les yeux rivés sur les écrans ou les livres est la clé pour prévenir la myopie chez les enfants.

Un problème de santé publique grandissant qui alertent les spécialistes dans le monde.

En 2020, près de 52% de la population sera myope, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

En 2010, 33% de la population mondiale était myope. Pour l’année 2050, c’est plus de la moitié qui sera touchée par ces troubles de la vision. Qui se développent généralement durant l’enfance et l’adolescence, selon un rapport de l’OMS de 2015.

Ce phénomène que les spécialistes qualifient désormais d’épidémie mondiale est dû à l’évolution des modes de vie. Plus le temps passé sur écrans, à lire ou travailler en restant enfermé plutôt que d’être dehors à la lumière extérieure est important. Et c’est bien là le problème, selon les dernières études.

Des travaux ont en effet montré que le risque de myopie était corrélé au temps passé à l’extérieur. En comparant des enfants taïwanais qui passaient environ 30 minutes par jour dehors. Et des enfants australiens qui y restaient en moyenne trois heures.

Une étude chinoise a d’ailleurs montré en 2015 que laisser de jeunes enfants au moins 40 minutes en plus chaque jour à l’extérieur réduisait le risque de myopie de 23 %. Cela s’expliquerait par l’effet de la lumière solaire sur la rétine et à la vision de loin. Qui ne nécessite pas d’accommodation de l’œil.

La myopie doit être corrigée le plus tôt possible par le port de lunettes ou via une intervention de chirurgie au laser. Une enquête française récente de Nikon Verres Optiques sur la base de 2012 personnes, montrait que 24% des 10-18 ans n’avaient jamais consulté d’ophtalmologue. Et 17% des Français ne s’y étaient pas rendus depuis 5 ans.

Avec le Plan numérique pour l’éducation, lancé en 2015, qui prévoit en cette rentrée de distribuer des tablettes numériques aux élèves des classes de 27 académies. Tout ceci pour prévenir les troubles de la myopie chez l’enfant. Opticiens et médecins alertaient cet été sur les conséquences d’une surexposition aux écrans sur les yeux des enfants, déjà hyperconnectés.

Pour réduire la fatigue et la sécheresse, il est conseillé de faire régulièrement des pauses. L’objectif est de regarder régulièrement pendant quelques secondes un élément à distance, qui n’émet pas de lumière bleue.

Autre technique : toutes les 20 minutes devant un écran, on fait une pause de 20 secondes. Le tout en fixant ainsi un objet situé environ à 6 mètres. Et on pense à cligner souvent des yeux pour réhydrater l’oeil.

Enfin, pour compenser le temps passé devant l’écran, les activités de plein air doivent être renforcées.

ALLEZ-Y !
close-link

ALLEZ-Y !
close-link
S'inscrire à la Newsletter pour recevoir les bons plans Gunnar ! 
Valider
close-image
En poursuivant votre navigation sur notre site Gunnar, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs qui nous aident à améliorer notre site et rendent votre navigation plus agréale ! 
L'équipe de Gunnar vous remercie !